>Nos objectifs
Vivre collectivement

La mixité d’âge et sociale

Les six premiers associés avaient tous dépassé la cinquantaine, il est rapidement apparu qu’une diversité d’âge et d’aptitude était nécessaire au bon équilibre du groupe.
La question qui se posait aux premiers associés était d’attirer des gens plus jeunes, motivés.
Alain et Nicole louent ainsi un studio attenant à leur maison. Ce dernier a permis à plusieurs personnes peu fortunées (mais pas nécessairement jeunes) de vivre chez nous, de tester, d’apprécier. Ainsi, par exemple ce studio a accueilli (...)


La vie quotidienne

Les repas du midi, pendant la semaine, sont pris en commun dans la maison commune. Deux personnes sont en charge de la préparation du repas et de la vaisselle. Un tableau dans la maison commune permet de s’inscrire pour que les personnes en charge du repas puissent connaitre le nombre de personnes à nourrir. Et cela peut varier du tout au tout... de 4 à 35... Une moyenne autour de 10 - 15 semble se dessiner. Une « épicerie » limite quelque peu les nombreux trajets en voiture nécessaires quand on (...)


Des chantiers en commun

La maison commune est chauffée, jusqu’à présent, avec du bois coupé sur le hameau ou récupéré sur les chantiers des maisons. Ainsi, plusieurs week-end sont consacrés à la coupe d’arbres, près de la rivière. D’autres activités sont réalisés en commun : une fois par an, nous transformons un cochon.
Les habitants s’entraident aussi sur leur propre chantier.


Mise en commun du matériel

Le premier niveau de partage se situe au niveau de la mise en commun de la plupart du matériel. Ainsi, nous partageons un atelier, des machines à laver, une voiture.
des outils en commun
Chaque associé est venu s’installer avec son matériel personnel (plus ou moins bien garni...) qui a été mis à la disposition de tous. Chacun reste libre cependant d’isoler certains outils (notamment le matériel professionnel), qui deviennent accessibles uniquement avec l’accord du propriétaire. Le matériel en (...)